Les examens complémentaires en ophtalmologie

Publié le : 12 octobre 20224 mins de lecture

Les examens complémentaires en ophtalmologie sont indispensables pour établir un diagnostic précis et éviter les complications. Ils permettent également de détecter les maladies oculaires évolutives et de suivre leur évolution. Les principaux examens complémentaires en ophtalmologie sont : la biométrie oculaire, l’évaluation de la fonction visuelle, l’imagerie par ordinateur de la rétine ( OCT), l’angiographie rétinienne, l’angiographie à la fluoresceine, l’électrorétinogramme ( ERG) et le potentiel visuel ( PVE).

Les examens systématiques en ophtalmologie

La plupart des examens systématiques en ophtalmologie sont réalisés à l’aide d’un appareil appelé ophtalmoscope. L’ophtalmoscope permet de visualiser la majorité des structures oculaires, telles que la rétine, les vaisseaux sanguins et le cristallin. L’ophtalmoscope est un appareil très précis et fiable, qui permet de détecter de nombreuses pathologies oculaires.

Les examens complémentaires de la vision : acuité et champ visuels, vision des couleurs

Les examens complémentaires de la vision sont des examens qui permettent de vérifier l’acuité visuelle et le champ visuel. Ils peuvent également permettre de détecter des troubles de la vision des couleurs. L’acuité visuelle est la capacité de voir les détails. Elle peut être mesurée avec un test d’acuité visuelle. Le champ visuel est la zone de la vision qui peut être perçue par un œil. Il peut être mesuré avec un test de champ visuel. La vision des couleurs peut être testée avec un test de vision des couleurs. Ce test permet de détecter les troubles de la vision des couleurs, tels que la Daltonisme.

Les examens complémentaires de l’œil

L’ophtalmologie est une spécialité médicale qui est chargée de diagnostiquer et de traiter les maladies de l’œil. Elle est également responsable de la chirurgie des yeux. Les ophtalmologues sont formés pour effectuer une gamme complète d’examens de l’œil, y compris les examens de la vision, de la réfraction, de la biométrie, de la pachymétrie, de la tonométrie, de la gonioscopie, de l’ophtalmoscopie et de la tomographie par cohérence optique (OCT). Les examens de l’œil peuvent être effectués pour diagnostiquer une maladie oculaire, pour évaluer la vision, pour surveiller le traitement d’une maladie oculaire ou pour détecter une maladie oculaire à un stade précoce.

Rétinographie, angiographie, OCT, biométrie

La rétinographie est un examen de la rétine, la couche la plus externe de l’oeil. Elle permet de détecter les lésions de la rétine et de suivre leur évolution. L’angiographie est un examen des vaisseaux sanguins de la rétine. Elle permet de détecter les anomalies de la circulation sanguine dans la rétine et de suivre l’évolution de la maladie.

L’OCT est un examen de la structure de l’oeil. Il permet de détecter les anomalies de la structure de l’oeil et de suivre l’évolution de la maladie. La biométrie est un examen de la forme et de la taille de l’oeil. Elle permet de déterminer le risque de maladies oculaires et de suivre l’évolution de la maladie.

Les examens électrophysiologiques

Les examens électrophysiologiques sont des examens complémentaires en ophtalmologie qui permettent de déterminer la fonctionnalité des différentes structures de l’œil. Ils sont indiqués dans le diagnostic et le suivi de certaines maladies oculaires, notamment les dystrophies rétiniennes héréditaires. Les examens électrophysiologiques les plus couramment utilisés sont l’électrorétinogramme (ERG), l’électrooculographie (EOG) et le potentiel visuel (PV).

Plan du site