Qu’est-ce qu’une tumeur palpébrale ?

Publié le : 12 octobre 20225 mins de lecture

La tumeur palpébrale est une excroissance anormale du tissu conjonctif ou des cellules de la peau qui se développe sur ou autour de l’œil. Elle peut être bénigne (non cancéreuse) ou maligne (cancéreuse).

Les tumeurs des paupières, des tumeurs souvent bénignes

Une tumeur de la paupière est une excroissance anormale de la peau ou des tissus de la paupière. Les tumeurs de la paupière sont souvent bénignes, mais certaines peuvent être malignes. Les tumeurs malignes de la paupière peuvent envahir les tissus voisins et se propager à d’autres parties du corps. Les tumeurs bénignes de la paupière ne se propagent généralement pas. Les tumeurs de la paupière peuvent affecter n’importe quel âge, mais elles sont plus fréquentes chez les personnes âgées de 50 ans et plus. Les facteurs de risque pour les tumeurs de la paupière comprennent l’exposition aux rayons ultraviolets du soleil, l’exposition aux rayonnements ionisants et certains types de cancer de la peau. Les symptômes des tumeurs de la paupière peuvent inclure une masse palpable sur la paupière, une modification de la forme ou de la couleur de la paupière, une décoloration de la peau autour de la paupière, une irritation ou des démangeaisons de la paupière, une perte de cils, une gêne ou des douleurs oculaires. Si vous présentez un ou plusieurs de ces symptômes, consultez votre ophtalmologiste qui pourra ainsi déterminer le type de pathologie qui est en cause.

Les différents types de tumeurs palpébrales

Le cancer de la paupière est la tumeur maligne la plus courante de la paupière. Il peut se développer à partir de différents types de cellules de la paupière et se présente sous diverses formes cliniques. Les tumeurs bénignes de la paupière sont beaucoup moins fréquentes que les tumeurs malignes et peuvent être classées en deux grands groupes : les kystes et les tumeurs épithéliales. Les kystes de la paupière sont généralement de petite taille et ne présentent pas de danger pour la santé. Les tumeurs épithéliales bénignes de la paupière sont un peu plus fréquentes et peuvent se développer à partir de différents types de cellules de la paupière. Les tumeurs malignes de la paupière sont subdivisées en plusieurs sous-types en fonction du type de cellule à partir duquel elles se développent.

Les symptômes d’une tumeur palpébrale

Une tumeur palpébrale peut être bénigne (non cancéreuse) ou maligne (cancéreuse). Les symptômes d’une tumeur palpébrale peuvent inclure une bosse sur ou autour de l’œil, une sensation de démangeaison ou de brûlure, des changements de la forme ou de la couleur de l’œil, une perte de vision, des douleurs oculaires, et des larmoiements excessifs. Si vous avez un ou plusieurs de ces symptômes, consultez immédiatement un médecin.

Causes et facteurs de risque

La tumeur palpébrale se développe généralement à partir d’une cellule graisseuse ou d’un follicule pileux. Les tumeurs palpébrale sont le plus souvent diagnostiquées chez les adultes de plus de 40 ans. Les femmes sont deux fois plus susceptibles que les hommes de développer une tumeur palpébrale. Les facteurs de risque pour le développement d’une tumeur palpébrale comprennent l’exposition aux rayonnements ultraviolet, la présence de tumeurs bénignes de la paupière, l’utilisation de certains médicaments (par exemple, la cortisone), et certaines maladies (par exemple, le lupus érythémateux disséminé). Les tumeurs palpébrales peuvent être classées en fonction de leur taille, de leur emplacement, et de leur potentiel de développer des cellules cancéreuses. Les tumeurs palpébrale bénignes ne représentent pas un danger pour la santé et ne nécessitent généralement pas de traitement. Les tumeurs palpébrales malignes, en revanche, peuvent envahir les tissus environnants et se propager à d’autres parties du corps. Les tumeurs palpébrales malignes doivent être traitées par une combinaison de chirurgie, de radiothérapie, et/ou de chimiothérapie.

Traitements

Les tumeurs palpébrales sont généralement traitées par une chirurgie visant à retirer la tumeur. Cependant, dans certains cas, la tumeur peut être traitée par une radiothérapie, une chimiothérapie ou une combinaison de ces deux modalités. La radiothérapie est généralement réservée aux tumeurs qui ne peuvent pas être retirées chirurgicalement ou aux tumeurs qui ont récidivé après une chirurgie. La chimiothérapie est généralement réservée aux tumeurs qui ne peuvent pas être traitées par la chirurgie ou la radiothérapie.

Plan du site